“Peindre des portraits, pour moi, c’est essayer d’entrer en communication, de manière émotionnelle, avec ce que l’on pourrait appeler l’ “âme”. Dit autrement, c’est cette part profonde et presque secrète qui se dégage de la personne.

Je travaille principalement à partir de photographies d’inconnus. Cela me permet de me connecter uniquement à ce que dégage la personne et non à un “savoir” que je pourrai avoir d’elle d’après une expérience. C’est donc une esquisse, quelque chose de spontané, que je souhaite communiquer au spectateur. Pour autant, je travaille beaucoup ces “esquisses” en amont, en imaginant plusieurs cadrages et différents jeux de valeurs et de couleurs. Mon objectif : construire ma propre image et mes propres impressions de la personne pour les lâcher sur le papier, sur la toile.

 

L'originalité de ma démarche réside dans le fait qu'à la fin je nomme ce portrait en lui donnant le nom d'un héros ou d'une héroine de la littérature à qui lui ou elle me fait penser, pas en terme de physique mais de ce que la personne dégage. Cela me permet de mettre encore plus en relief l'idée que 'l'essentiel est invisible pour les yeux'.”

© 2020 par Linda Bachammar