Linda Bachammar a toujours entretenu un rapport spécial avec la nature. Poète dès l’enfance, elle reste amoureuse des espaces perdus et des silences.

C’est cet amour de la nature qui la fait présupposer que chaque être humain porte en lui la nostalgie d’une nature sauvage, préexistante à l’Homme et qui lui survivra. Investissant massivement la représentation du ciel et des arbres, l’artiste les voient comme le dernier espace de liberté et d’observation

d’un horizon lointain sans buildings, travaux, routes qui viendrait entraver son regard. 

© 2019 par Linda Bachammar